Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 11:28

iparfois j'ai envie de régler mes comptes

envoyer un courrier qui dirait

"peu de gens m'ont fait aussi mal"

pourrait continuer, par exemple, par

"j'aimerais te voir saigner, dépecer et manger tes enfants"

terminerait peut être avec

"crève"

(nota : c'est pas parce que tu n'as pas (encore ?) d'enfants ou que je te vouvoie parfois que ces mots ne pourraient pas être pour toi)

(nota 2 : parce que c'est peut être ambigu, je ne boufferai les gosses de personne, je mange de moins en moins de viande, c'est toi qui les saignes, toi qui les dépèces et toi qui les manges, moi j'ai du pain et du beurre, ça va, merci)

j'en ai parlé à une amie

elle m'a dit "ça ne serait pas toi, ça"

je ne sais pas si elle a raison

j'ai quelques trucs qui me restent en travers

comme tout le monde

comme chacun de nous sans doute

je m'interroge

faut-il dire aux gens qui nous ont fait du mal tout le mal qu'ils nous ont fait ?

combien profondément ils nous ont dévasté ?

combien ça cicatrise lentement ?

faut-il attendre que ça cicatrise sans dire, serrer les dents ?

parce que ça finit toujours pas se terminer

ça finit toujours par ne plus saigner

même si on gratte encore la croute

au bout d'un moment il ne reste qu'une marque

mais plus de blessure

OK Corral

sinon j'ai découvert cette image ce matin

je l'ai trouvée jolie et douce

je me dis que ça fait du bien, les jolies choses

(Norma Shearer par Alferd Cheney Johnston)

Partager cet article

Repost 0
Published by mirabelle - dans jolies choses douceur
commenter cet article

commentaires

doume 02/05/2015 11:24

Mais les mots ne sont que des mots (et c'est à eux que je pensais quand je parlais du pouvoir qu'on leur accorde, parfois à tort).
Les blessures de la vie, elles, sont bien plus difficiles à cicatriser ...

mirabelle 03/05/2015 10:45

j'ai toujours eu tendance à accorder beaucoup (plus) d'importance aux autres, leurs mots, leur avis, c'est vrai...

Desnouvellesdejeanne 01/05/2015 21:59

Si tu savais comme ton post me parle... Il y a un an déjà, une blessure que je ne croyais pas possible et qui saigne encore, à croire que la croûte ne veut pas se former ni disparaître. C'est peut être l'espoir, il paraît qu'il fait vivre, alors vivons!
Très grosses bises à toi et encore merci.

mirabelle 03/05/2015 10:43

je t'en prie Jeanne... merci de tes mots aussi, ça me rassure...
je t'embrasse ainsi que tes hommes !

doume 30/04/2015 19:24

Il y a ceux qui nous blessent par méchanceté ou par bêtise, et d'autres par maladresse ou ignorance, ou parce qu'ils sont eux-mêmes malheureux ou jaloux ...
Mais la vraie question est : pourquoi leur accorde-t-on le pouvoir de nous blesser ?

mirabelle 01/05/2015 09:02

chère Doume
je complète ma réponse d'hier
pour moi, je ne me suis aperçue de la blessure qu'après la tempête passée, j'ai découvert plus tard les plaies, trop tard souvent

mirabelle 30/04/2015 19:45

"pourquoi leur accorde-t-on le pouvoir de nous blesser ?"...
oui...
parce qu'on les écoute
parce qu'on est sensible
parce qu'on ne voit parfois qu'après que la blessure est profonde... peut être...

en passant

merci de votre visite !

sauf mention contraire, le contenu de ce blog, c'est le mien : les textes, les images, les dessins, les photos, tout ça c'est à moi quoi...

pour me contacter : marmirabelle@gmail.com

Rechercher...

Les Pages