Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 21:01

... je demande parce que ce soir au monope ils avaient mis des maillots de bain partout...

quand même c'est un peu tôt je trouve ?

 

sinon, j'ai pensé ce soir à une photo que j'aime bien et que j'avais prise il y a un moment, quelques années quoi, une fin d'après midi au parc André Citroën (je sais pas pourquoi, je trouve toujours ça beau les trémas).

 

et puis en cherchant, il y en a trois, plutôt qu'une

alors je les mets, je les trouve gaies ces photos.

 

(je remercie les lecteurs-photographes de ce papier d'être indulgents...)

(... oui, j'ai parfois des lecteurs-photographes !!)

 

 

 IMGP5034.JPG        IMGP5038.jpg 

 

 

IMGP5037.JPG

 

au parc André Citroën, il y a deux grandes serres

entre les serres, il y a un parvis en pente

sur la pente, il y a des trous,

et quand c'est l'heure, il y a des jets d'eau qui sortent des trous... 

il y avait, en plus, à ce moment là des sortes de grandes fleurs en métal, sans doute pour faire beau

et aussi des trucs très colorés, je ne sais pas ce que c'était.

 

j'aime bien ce parc

je me souviens que je lisais Les Misérables, tranquille, et que les jets d'eau s'étaient mis en marche,

et que les enfant s'en étaient donné à coeur joie

que les parents avaient un peu couiné quand les petits ont eu mouillé leur pantalon,

et qu'ils avaient fini par les laisser laisser aller, en slip et ravis !

 

je me souviens que la fin des Misérables c'est pas marrant, que j'arrivais vers la fin,

que ça me plaisait bien ces gosses qui jouaient pas loin, ça donnait quelque choe de moins pesant, d'un peu rassurant

je me souviens que j'avais bien aimé ce moment.

 

 

Repost 0
Published by marmirabelle - dans sourire : )
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 13:57

... ça donne des réunions à rallonge, mais ça n'a peut être rien à voir, en fait !

 

... ça donne pas de dessin ce soir mais un porte monnaie soulagé (une robe, des claquettes, des barettes), mais les deux n'onrt rien à voir...

 

et ça donne du soleil par la fenêtre du bureau !

 

ça n'a rien à voir non plus, mais j'ai enfin changé l'eau d'Olga et Igor, qui sont bien contents de ce changement (je crois)

 

sinon je lis "parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants", et peut être que j'en recopierai quelques morceaux quand j'aurais fini

(j'ai oublié d'en parler, mais la "confession inachevée" de Marylin Monroe, ça m'a bien plu, c'est à la fois naïf et lucide, parfois cruel, un truc inattendu à mon avis de non-connaisseuse de la star)

 

pour finir, une image que je trouve extraordinaire et que je verrai peut être un jour (sera-t-elle exposée bientôt au Grand Palais ?)

 

durer_young_hare.png

Repost 0
Published by marmirabelle - dans jolies choses
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 21:36

ce weekend j'ai terminé ce livre, j'ai beaucoup aimé,

en voilà quelques morceaux

 

chapitre XII

Le lendemain Goldmund ne put se décider à aller à l’atelier ; il erra dans la ville comme il avait fait maintes fois en des journées maussades. Il regarda les femmes et les servantes se rendant au marché et resta surtout près de la fontaine du marché aux poissons, les yeux fixés sur les poissonniers et leurs épouses mal embouchées qui offraient et vendaient leur marchandise, sortaient des baquets les poissons frais et argentés. Les poissons, la bouche douloureusement ouverte, leurs yeux d’or anxieux et fixes, s’abandonnaient avec résignation à la mort ou se débattaient contre elle avec fureur et désespoir. Comme il était arrivé maintes fois déjà il fut pris de pitié pour ces animaux et pris de dégout à l’égard des hommes ; pourquoi étaient-ils si insensibles et brutaux, si immensément bêtes et stupides ; pourquoi ne voyaient-ils rien, tous, les poissonniers et les poissonnières, et les clients qui marchandaient, pourquoi ne voyaient-ils pas ces bouches, ces yeux dans l’angoisse de mort, ces queues frappant furieusement autour d’elles, cette affreuse et inutile lutte désespérée, cette transformation intolérable des animaux mystérieux, merveilleusement beaux, le léger frisson de la mort passant sur leur peau agonisante avant qu’ils soient là, allongés, morts et éteints, lamentables morceaux de viande destinés à la table des mangeurs réjouis ? Ils ne voyaient rien, ces hommes, ils ne savaient rien et ne s’apercevaient de rien, rien ne leur parlait. Peu leur importait qu’une pauvre bête crevât sous leurs yeux ou qu’un maître rendît sensible à vous en donner le frisson toute l’espérance, toute la noblesse, toute la douleur, toute l’obscure et poignante angoisse étouffante de la vie humaine ; ils ne voyaient rien, rien ne les touchait.

 

chapitre XV

Il se rendit sur le marché aux poissons ; c’est là qu’il avait autrefois sa chambre. Près de la fontaine, quelques poissonniers offraient leur marchandise vivante. Il regarda les beaux animaux nager dans les cuves. Il était souvent resté ainsi autrefois à les observer et il lui vint à l’esprit qu’il avait alors souvent eu pitié d’eux et se mettait en fureur contre les poissonniers et leurs clients. Jadis, il s’en souvenait, il s’était promené là, admirant et plaignant les poissons et il s’était senti triste ; bien des jours s’étaient écoulés depuis lors et beaucoup d’eau était passée dans le fleuve. Il avait été bien désolé, il en gardait encore le souvenir, mais la cause de son affliction, il ne la savait plus. C’était ainsi, les impressions tristes passaient comme les autres, la douleur, le désespoir passaient comme la joie, ils s’atténuaient, pâlissaient, perdaient leur profondeur et leur prix et, à la fin, un jour venait où on ne pouvait plus retrouver ce que c’était qui vous avait fait jadis tant de peine. Les douleurs, elles aussi, s’effeuillaient et se fanaient. Sa souffrance d’aujourd’hui se fanerait-elle également ? serait-elle un jour chose vaine, son amertume de ce que le maître n’était plus, avait quitté la vie furieux contre lui ? de ce qu’aucun atelier ne s’ouvrît plus à lui pour qu’il pût jouir de la volupté de créer et décharger son âme du fardeau de toutes ces images ? Oui, bien sûr, il passerait aussi, ce chagrin, cette amère détresse ne serait plus, un jour, qu’un vieux souvenir en train de s’effacer ; il l’oublierait. Rien n’était stable, pas même la douleur.

 

chapitre XVII

Et pourtant, toute notre vie n’avait un sens que si on parvenait à mener à la foi ces deux existences, que si elle n’était pas brisée par ce dilemme : créer sans payer cette création du prix de sa vie ! vivre sans pour cela renoncer au noble destin du créateur ! était-ce donc impossible ?

Peut-être existait-il des époux et des pères de famille à qui la fidélité ne faisait pas perdre le sens de la volupté. Peut-être y avait-il des sédentaires dont le cœur ne se desséchait pas faute de liberté et de danger. Il se pouvait. Il n’en avait vu aucun.

 

chapitre XVIII

Fut-ce un heureux hasard, ou l’expérience des âmes de l’abbé allait-elle si loin ? cette confession et cette pénitence marquèrent pour Goldmund le début d’une période de fécondité et de paix qui le rendit heureux. Au milieu de son travail plein de tension, de soucis et de joies, il se trouva grâce à ces exercices spirituels, accomplis sans peine, mais avec conscience chaque matin et chaque soir, soulagé des agitations de la journée. Tout son être fut transporté dans un ordre supérieur où il échappait au dangereux isolement du créateur, se trouvait admis, comme l’enfant, dans le royaume de Dieu. S’il lui fallait inévitablement soutenir dans la solitude la lutte pour son œuvre et lui donner toute la passion de ses sens et de son âme, l’heure de la prière le ramenait néanmoins toujours à l’innocence. Pendant le travail il était souvent tout fumant de fureur et d’impatience ou bien ravi dans l’extase de la volupté, mais les exercices de piété le plongeaient comme dans une eau fraîche et profonde qui le lavait de l’orgueil de l’enthousiasme comme de l’orgueil du désespoir.

 

gustav-klimt-le-sang-du-poisson-publie-dans-le-magazine-ver.jpg

le sang du poisson - G.Klimt (1898)

 

 


 

Repost 0
Published by marmirabelle - dans lecture
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 21:33

dans la série des choses sympas, chouettes ou un peu drôles qui me sont arrivées ces jours-ci :

 

- ne pas mettre de chaussettes dans mes chaussures, ça fait "le printemps revient"

 - manger indien

 - retrouver un vieux crayon, constater qu'il est rouillé, le jeter, le récupérer, gratter la rouille et me rendre compte qu'en fait il est en alu, que donc la rouille s'en va si on gratte doucement

 - recevoir le programme du cours de dessin, constater qu'il n'y a pas cours le 24 avril et me dire que ça tombe bien

 - entendre une dame dire "il y a même des gens qui viennent de banlieue", sur le même ton ébahi que si la banlieue c'était au pôle nord (et là je me suis dit que j'étais pas une vaie bobo !)

 - recevoir un livre que j'ai commandé avec des images dedans

 - recevoir ma carte d'élécteur (il me reste à faire mon choix maintenant !)

 - faire (j'espère) une heureuse avec le coupon "-20%" pour aller chez séphora

 

IMG_0024.JPG

 

Repost 0
Published by marmirabelle - dans liste
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 11:36

hier c'était jeudi

jeudi c'est piscine

 

je n'y avais pas mis les nageoires depuis un bon moment

la semaine dernière c'était SHAG et la semaine d'avant c'était les vacances des enfants, et celle d'encore avant aussi

quand c'est les vacances la piscine change ses horaires (mais pas moi)

bref, ça faisait un moment que je n'avais pas enfilé mes tongues et mon maillot, et mes palmes (mais sans les tongues, enfin vous voyez quoi).

 

et je suis bien contente, parce que 32 longueurs pour une reprise c'est plutôt bien

 

entendu au bord du bassin "ouais,.... ouais, je vais rester encore une petite heure, comme ça j'aurais fait 5000".... (et dans ma tête je pose la division : 5000 m divisé par 50 m par longueur, ça fait 100 longueurs... quand même)

 

et puis ça n'a rien à voir mais mardi, chez Harry (non, pas l'ami qui vous veut du bien, Harry le prof de dessin) il y avait des fleurs (des alstromer, mais je ne sais pas trop comment ça s'écrit), et comme les fleurs c'est périssable, j'ai dessiné des fleurs...

et je n'ai toujours pas terminé ma patte d'ours...

mais du coup j'ai essayé mes pastels secs,

c'est beau !

c'est vif !

c'est pas très facile mais en fin de séance je me débrouillais un peu mieux

 

à nouveau un grand merci à Antoine !

 

photo.JPG

 

sinon, il fait bien beau depuis le début de la semaine, mais le weekend s'annonce gris et frais ici,

demain je remets des chaussettes !

Repost 0
Published by marmirabelle - dans (sirop) sport
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 20:34

je sais pas vous, mais j'ai passé un plutôt chouette weekend, et là je viens de découvrir qu'avec un simple câble je pouvais récupérer les photos bloquées dans mon téléphone, je peux donc vous montrer mon nouvel arc en ciel : 

 

IMG_0005.JPG

 

je résiste pas à la mettre en grand...

 

et aussi, voilà la recette du samedi soir : les rillettes de sardines

 

c'est tout simple

on prend une boite de sardines en boites (ben si)

on écrabouille les bêtes avec une cuiller à soupe de brousse, ou de fromage blanc, ou de saint morêt, enfin de ce qu'on a

on rajoute par exemple du citron et de l'aneth

ou du gingembre et de la coriandre

on sale/poivre si besoin

... et on s'en régale sur une tranche de pain !

 

voilà, en plus là ma boite était franchement belle !

 

IMG_0016.JPGIMG_0017.JPG

 

Repost 0
Published by marmirabelle - dans cuisine
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 11:54

en bref,

parce que la journée est loin d'être finite, et que j'ai un peu de pain sur la planche...

 

jeudi, je suis allée à un vernissage très chouette, grâce à Florence qui a un cousin qui a une galerie,

enfin bref, très chouette

 

et l'occase aussi de revoir mon ami Antoine (qui a perdu l'adresse de mon blog - oui c'est mal le règlement de compte par blog interposé, surtout qu'Antoine m'a fait un très joli cadeau)

...

joli cadeau complété par un cadeau de moi pour moi hier, blanc, beau, et qui fait brrrrrr, ou ding, en fonction du temps qu'il fait !

 

sur ce je retourne à mes moutons

 

et parce qu'il fait beau, je vous rajoute :

un arc en ciel,

de quoi manger,

et une tête réduite

...le tout posé sur le four, si ça c'est pas de la poésie !?

 

P1080304.JPG

Repost 0
Published by marmirabelle - dans sourire : )
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 12:35

alors voilà, pour celles et ceux qui suivent et qui se sont dit "mais c'est quoi c'truc ?!" (ou quelque chose d'un peu similaire)

j'ai réussi à partager correctement (je crois) la vidéo et remettre les photos dans le bon sens dans mon article de lundi...

merci bien de votre patience !

 

en prime aujourd'hui le comparatif elle/moi qui est un peu... enfin vous direz !

 

Photo0225.jpg Photo0224.jpg

 

sinon, hier j'ai été dessiner au Louvre, cour puget (comme l'huile d'olive ?), une statue d'Eurydice mourante (pour rester dans la thématique "ballet-opéra")

 

P1080299.JPGP1080300.JPG

on se rend pas bien compte mais oui, c'est la même couleur de papier....

Repost 0
Published by marmirabelle - dans dessin et travaux manuels
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 10:28

depuis un moment, tous les matins au même endroit, je vois un chat

je ne sais pas trop de quelle couleur il est, plutôt gris je crois

depuis un moment il ne bouge pas

et depuis quelque temps son corps s'aplatit

...

ce matin, je me suis rendue compte qu'il n'a plus de tête

 

(pas de photo, je passe vite, elle serait floue)

 

 

  ^     ^

  x  x

  =x=

Repost 0
Published by marmirabelle - dans lecture
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 21:16

comme vous le savez peut-être, ou peut être pas, ce weekend j'ai participé à un stage de sculpture

 

un grand (grand grand) merci donc à Lila et Fanfan...

 

me voilà partie vendredi

train // maison // dodo // réveil de bon matin

et nous voilà partis !

 

on arrive dans un bel endroit, dans le Layon, enfin par là, dans les vignes

le propriétaire a sorti sa décapotable même si c'est pas encore tellement la saison je trouve (genre je suis habituée, moi, à rouler les cheveux au vent...)

 

morgan.jpg

 

cette fois c'est pas du tour, c'est moins "larzac attitude" et plus "bobo" (j'en connais un qui va sourire !)

cette fois on sculpte de la terre

 

je pensais qu'on faisait une sorte de patate et qu'ensuite on venait gratouiller avec un outil...

que nenni !

on commence par monter une ébauche, une forme de crâne

au bout d'une demi journée on en était là : 

 

Photo0213-copie-1.jpg

 

(ET LÀ JE SENS QUE JE VAIS ME PRENDRE LA TÊTE AVEC CES oh et pis merde je suis en majuscules, bref saloperie de téléchargement auquel je pige peau de zob.... c'est dit !)

 

et ensuite on arrive à ça (samedi fin d'aprèm):

 

 Photo0214-copie-1.jpg

 

en fin de journée, le samedi, de dos la mienne donne ça : 

 

Photo0215-copie-1.jpg

 

dimanche matin, pour rigoler un peu je fais une souris (si, c'est drôle, non ?)

 

Photo0219.jpg

si c'est pas drôle, au moins c'est dans le bon sens...

 

je vous passe les étapes intermédiaires, et au final, il parait que ma statue me ressemble, ce qui est pas faux je crois, même si c'était pas du tout le but !

 

tout ça c'était avant de reprendre la route, avant le virage, avant qu'elle ne tombe et se casse le cou, et se prenne un coin de valise dans le front... sans doute qu'il faudra rafistoler un peu, mais ça doit se réparer !

 

ce qui fait drôle, c'est qu'au bout d'un moment, elle devient familière, on lui touce-he le visage doucement, comme pour ne pas la réveiller, comme si elle sentait, c'est assez étrange comme sentiment, et difficile à expliquer...

 

je recommencerai avec plaisir en tous cas !

 


 

(alors forcément la qualité n'est pas top, mais je suis contente !)

et avec tout ça Olga est toujours entre deux eaux...

Repost 0
Published by marmirabelle - dans dessin et travaux manuels
commenter cet article

en passant

merci de votre visite !

sauf mention contraire, le contenu de ce blog, c'est le mien : les textes, les images, les dessins, les photos, tout ça c'est à moi quoi...

pour me contacter : marmirabelle@gmail.com

Rechercher...

Les Pages