Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 16:50

dimanche

un peu avant midi

fin de matinée

j'ai appelé mamie Geneviève

c'est Brigitte qui a décroché

elle est avec Mamie depuis quelques temps

elle m'a passé Mamie

on a causé de choses et d'autres

on a parlé du temps qu'il fait

du temps qui reste

on a parlé broderie et tricot

de ces gestes qu'elle retrouve

même si plus lents

on a parlé jardin

on a parlé d'un anniversaire qui arrive

et qu'elle essayera d'y songer

on a parlé de se revoir en janvier

on a parlé un bon quart d'heure

on a raccroché en s'embrassant fort

jusque récemment tout ça était comme acquis

tout ça était normal

jusqu'à ce coup de fil

"Geneviève est hospitalisée"

elle a dit comme ça, Maman

ça a basculé

comme si c'était une surprise

c'était une surprise

on avait beau dire

on avait beau faire

on savait bien

que quatre-vingt quinze ans

c'est pas tout à fait comme vingt ans

on le savait bien

on le savait bien

on ne savait rien

on savait dans nos caboches

que tout ça c'était une chance

on savait parce que tout le monde le sait

c'est une chance de vivre âgé et en bonne santé

et quatre-vingt quinze ans, oui, c'est âgé

demande autour de toi

tout le monde te le dira : c'est âgé

ça nous semblait normal

ça nous semblait pouvoir durer toujours

on ne mesurait pas avec nos tripes

ce que ça pouvait vouloir dire

on ne comprenait pas avec le cœur

ce que ça valait

ce que ça vaut

la vie

ma grand-mère

ce midi en raccrochant

je me suis dit que j'espérais la revoir en janvier

pour la première fois

j'ai su pour de vrai

j'ai su avec mon cœur

que peut être

que sans doute

il n'y en aurait plus beaucoup,

des repas,

des coups de fils

des tartes aux cerises

des confitures

des allers et retours à la boite à livres

des souvenirs de genoux écorchés dans la cour

de cabanes dans les ballots de paille

de faire pousser des haricots

et j'ai senti encore

combien c'est précieux tout ça

je savoure aujourd'hui

ces souvenirs que je peux créer encore

toujours un peu les mêmes

les souvenirs de cette maison

cette cheminée

ce silo à grain

cette grange

ce noisetier

ce potager

ces clapiers à lapins aujourd'hui vides

ce poulailler sans grillage et sans poules

je me souviens de tout ça

c'est mon enfance

c'est une partie de moi

on a parlé aussi de l'hellébore à deux balles, de plus en plus belle chaque année

on a parlé aussi de l'hellébore à deux balles, de plus en plus belle chaque année

sinon j'ai trouvé que ça avance pas mal les travaux du métro en bas de chez moi

Partager cet article
Repost0

commentaires

en passant

merci de votre visite !

sauf mention contraire, le contenu de ce blog, c'est le mien : les textes, les images, les dessins, les photos, tout ça c'est à moi quoi...

pour me contacter : marmirabelle@gmail.com

Rechercher...

Les Pages