Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 18:55

quand je suis arrivée là où je vis aujourd'hui

au bout du couloir il y avait une famille

les parents et quatre filles

nous avons, avec ma colocataire de l'époque

aidé les enfants à faire leurs devoirs

aidé du mieux que nous pouvions

en sortant nous ramenions toujours quelque chose à manger

on regardait la télé en arabe

et le couloir sentait la cuisine, souvent, quand on rentrait des cours

les oignons

les trucs qui mijotent

ça a duré un moment

j'ai eu peur quand il y a eu la guerre au Liban un été

une cinquième petite fille était née à la fin de l'hiver

six mois, la guerre

j'ai regardé la télé en arabe avec le papa qui n'était pas encore parti les rejoindre

nous avons parlé de son arrivée en france, de Louis de Funès qui le faisait rire

c'était l'été et ils repassaient pour la millième fois les gendarmes de saint tropez

nous avons attendu

j'ai pleuré quand je les ai revues, toutes

quelle émotion, retrouver ses voisins, les enfants après tout ça

un jour ils sont partis

ils ont déménagé,

ils ont trouvé plus grand

je suis allée les voir

j'y vais trop peu

les enfants ont grandi, ce sont toutes de grandes jeunes filles

chacune a sa chambre

c'était une révolution quand ils ont aménagé : chacune sa chambre !

(elles ont grandi à une chambre pour 4

je ne me souviens pas les avoir entendu s'en plaindre)

après eux, au bout du couloir

il y a eu d'autres familles

je me souviens d'asiatiques, et puis ils sont partis

depuis peu ce sont des irakiens

hier en rentrant j'ai croisé la dame, elle m'a invitée à prendre un café

j'ai découvert une famille

les parents, trois enfants

une fille handicapée

ils sont arrivés d'irak

ils ont fui la guerre

le fils m'a raconté dans un français avec un joli accent

que dix minutes après qu'ils soient partis

daech était dans leur village

ils sont chrétiens

ils ont sauvé leur peau

je suis rentrée chez moi avec un sac plein de gâteaux

je suis rentrée bouleversée

les paroles de leur grande fille

"c'est un honneur pour nous que vous veniez nous voir, mon cœur est très touché"

j'espère qu'ils viendront eux, je les ai invités...

les voisins du bout du couloir

sinon, tu savais toi que "abroutir" c'est un vrai mot

(certes assez peu employé de nos jours

mais je sais que ça en fera sourire une...)

Partager cet article

Repost 0
Published by mirabelle - dans ailleurs
commenter cet article

commentaires

doume 01/01/2016 10:03

Un article émouvant, qui montre ta belle sensibilité et l'attention que tu portes aux autres.
Merci à toi d'être ainsi.
Bises à tes voisins (moi aussi, les paroles de la fille me bouleversent)

mirabelle 02/01/2016 22:50

merci à toi de ces mots, merci de me lire, merci pour nos échanges ! je t'embrasse

en passant

merci de votre visite !

sauf mention contraire, le contenu de ce blog, c'est le mien : les textes, les images, les dessins, les photos, tout ça c'est à moi quoi...

pour me contacter : marmirabelle@gmail.com

Rechercher...

Les Pages