Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 19:41

était-ce vendredi ?

ou samedi

en sortant du centre commercial

(un classeur noir, des graines de gogi

trois pots de fleurs avec soucoupes)

j'ai fait un détour par la promenade

celle qui suit l'aqueduc qui apporte

l'eau à Paris

j'ai cueilli des mauvaises herbes

que je trouvais jolies

des carottes et de l'avoine folle

ou quelque chose comme ça

bouquet champêtre (bouquet sauvage ?)

ce matin avant que la chaleur n'arrive

j'ai tiré les rideaux

ça a fait comme une ombre chinoise

alors que c'était un contre jour

bouquet champêtre (bouquet sauvage ?)

sinon j'ai trouvé le nom de ce gros insecte

vu

entendu surtout

là haut

c'est un xylocope

une abeille charpentière

c'est impressionnant mais pas dangereux

tout va bien alors

Published by mirabelle - dans jolies choses
commenter cet article
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 19:41
image du jour #70

ces trois-là

un ou deux autres encore

en deux soirées

la poésie des mots

la beauté (oui) de ces objets

l'émotion de se dire que des gens

fabriquent ça

pensent

écrivent

impriment

des vrais gens

pas des machines et des ordinateurs

la beauté encore

rude ou douce

ces objets magiques

les livres

sinon je me suis remise à lire...

Published by mirabelle - dans images lecture
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 18:05

sont pas forcément si beaux que ça

vivent dans un drôle de monde

sont cruels parfois

se droguent pas mal

là dessous transparait de temps à autre une extrême sensibilité

" C'est un des grands talents d'Yves, faire pleurer les gens, commente Loulou de la Falaise, parce que je crois que quand on atteint des moments de perfection, cela n'a plus rien à voir avec la mode. C'est comme quand on écoute un morceau de musique, ou qu'on se trouve devant un tableau. J'ai pleuré dans des musées. Quand on est en présence de la perfection absolue, quand cette note-là résonne, toute personne sensible est émue aux larmes."

A l'époque, Thadée aime mélanger et consommer ensemble une ligne de coke et une ligne d'héroïne. "C'est très sympa ; ce qu'il y a de bien, c'est qu'on n'a pas besoin de boire, on est de si bonne humeur qu'onne prend rien d'autre de tout le reste de la soirée. Au fond c'est plutôt économique et assez sain."

De retour de Milan, John Fairchild déjeune avec Pierre Bergé. Il lui parle des étonnantes prouesses des Italiens et le met en garde. Pierre s'étrangle de mépis : "Les Italiens ne font pas de la mode, ils font des spaghettis."

Loulou de la Falaise : " J'ai toujours été intrépide, reconnait-elle aujourd'hui, et en même temps timide aprce que je suis quelqu'un de secret. Je sais donner, je sais moins bien recevoir. Quand on donne, c'est facile d'être courageux et extraverti ; accepter les cadeaux, c'est bien plus difficile."

Beautiful People

sinon l'expo Seydou Keita au grand palais, ça m'a transportée

si t'es libre demain,

cours-y !

après ça sera fini...

Published by mirabelle - dans lecture
commenter cet article
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 21:02

le soleil est arrivé

ça réchauffe

image du jour #69

sinon j'ai gagné un eye liner et un mascara

juste en donnant mon nom sur un truc à la con genre mylittlemachin

ça m'était jamais arrivé...

comme quoi...

Published by mirabelle - dans images
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 13:33
image du jour #68

il est fini

je l'aime beaucoup

on l'avait aperçu ici

puis

et , avant sa deuxième cuisson

je l'ai finalement récupéré dimanche, lors de l'exposition à l'atelier

rendez-vous en septembre pour une nouvelle saison "terre"

Published by mirabelle - dans images
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 12:49

pour ma tristesse

on a trouvé

ma tante, si elle avait vécu

si j'étais née quand même

elle aurait été ma tante

peut être que si elle avait vécu elle,

je ne serais pas là moi

on ne saura jamais

ce qui est certain :

pour moi sans doute

pour elle aussi, pour d'autres encore

les choses n'auraient pas été les mêmes

peut être que ça vient de là

les animaux morts

les enfants morts

qui m'accompagnent la nuit

parfois le jour aussi

ils ne sont pas tristes, morbides

ils sont là, c'est tout

je lui ai dit

"tu peux partir maintenant, tout va bien

ne t'inquiète pas"

elle reste là

elle me rassure

on se rassure je crois

donner un nom à la tristesse, ça aide à vivre avec

peut être

c'est peut être ça aussi

qui fait étrange dans le rôle de la tante

qui sonne étrange pour moi

ce lien

on m'a dit

"tu n'es pas à moitié morte

tu dois vivre toi"

j'essaie

j'essaie tant que je peux

même à moitié morte

même morte plusieurs fois déjà

et la tristesse, bordel

sinon

hier j'ai vu un jeune homme immense

qui marchait magnifiquement avec des talons

plus hauts que je ne porterais jamais

il m'a émue

vraiment

Published by mirabelle - dans souvenirs
commenter cet article
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 12:03

une amie m'a prété ce livre il y a quelque temps

un jour où je changeais de livre

je me suis dit

c'est celui là

je l'ai lu il y a plusieurs mois

plusieurs moi que tout ça dort là

je le retrouve aujourd'hui

c'est peut être le bon moment

ce livre m'a touchée

il a fait résonner en moi je ne sais quoi

des peurs

des choses que je ne peux pas dire

des choses qui sortent partois

petit à petit

je me suis parfois retrouvée dans ces mots

ce n'est pas gai

(je t'aurai prévenu)

la tentative de suicide de sa demi soeur

"Le lendemain soir, papa, maman Denise, Cécile et moi étions assis devant notre assiette de soupe. Cécile lâcha soudain sa cuillère et fondit en larmes. Pour la première fois je l'entendis parler de façon nette et claire : "Maman, papa, pardon... J'ai chagrin... J'ai douleur... C'est trop dur, maman... Je demande pardon"

"Peuple de barbares selon César, les Gaulois avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête. Aucune autre croyance, aussi bizarre soi-elle, n'a autant fait rire l'humanité. Pour tout dire, on la cite en exemple le plus extrême de la plus extrême sottise. Et Pourtant, il tombe.

Il tombe lorsque vus êtes confronté à la tromperie la plus éhontée ou à la vérité la plus fracassante. Cette situation se révèle dans l'instant même où elle se présente. Elle vous fige sur place. Un cri d'horreur monte dans votre gorge, s'y enfle. Votre bouche, trop étroite est incapable d'exprimer l'mpleur de votre souffrance. C'est à cet instant que le ciel change de place. Il descend, vous encercle. Il rapproche l'un de l'autre les deux bords de votre horizon. L'air se condense en un matériau épais. Votre regard se heurte à une opacité. Une gêne contraint votre poitrine, comprime vos poumons, verrouille votre respiration. Vous avez le sens de l'honneur et de la dignité ; vous vous raccrochez à l'orgueil d’Être ; vous demeurez debout ; vous refusez de baisser la tête. Mais votre corps se tasse. Le poids vous met à genoux, à genoux pour une seconde de rémission. Puis la masse s'affirme, victorieuse : le ciel rejoint la terre. S'il reste en vous une parcelle de mémoire qui vous rattache au genre humain, un dernier soubresaut vous vide et vous renvoie au néant.

On n'en meurt pas."

la rencontre ratée avec son autre demi-sœur

"Pas après pas, dans la buée de ma respiration, ressurgissaient les rancœurs , les rancunes, les tourments et cette tristesse qui déchire le ventre. Arrivée à la mare du haut, je me blottis sous les noisetiers. Ce fut une minute de vérité qui me chamboula de fond en comble.L'honnêteté la plus élémentaire m'obligeait à le constater, à en être horrifiée ; en voyant paraitre Georgette, j'avais senti mes crocs pousser, le poil soulever ma pèlerine. Ce qui m'avait fait fuir, c'était le violent désir de lui "foutre des gnons, de la tabasser, de la massacrer". Ce monstre caché en moi... Je me vis telle que j'étais devenue, bête frénétique, férocement méchante. Honteuse de l'être. Un écœurement qui venait de loin me projeta vers la mare glacée. Faire un trou ! Me glisser dans l'eau... Que tout ça finisse. Sous les sabots et le bâton, la glace se lézarda mais na-na-na, bisque, bisque, rage !, refusa de s'ouvrir. Le soir tombait. Il gelait à pierre fendre"

son frère lui confie qu'il a voulu se suicider à neuf ans

"J'ajoute : un enfant qui jette son appel au secours vers la mort et continue de vivre ne récupérera pas les forces qu'il a brulées pour accomplir son geste. Je le sais, je suis apssée par là, à l'age de onze ans. Il reste un vivant privé du dernier recours, puisqu'il l'a raté. Il est persuadé d'avoir démérité du repos qu'il demandait. N'attendez pas qu'il s'apitoie sur lui-même ni sur personne au monde."

un diamant brut
Published by mirabelle - dans lecture
commenter cet article
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 08:40
image du jour #67

c'était la dernière de la saison

je retrouverai mon bol à la rentrée

il aura cuit

il sera beau j'espère

il sera beau parce que je l'aimerai

Published by mirabelle - dans images
commenter cet article
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 06:25

une semaine de plongée

j'attends de récupérer des images de mes coéquipiers de palanquée

je te montrerai...

on dit comme ça

une palanquée

c'est un groupe de plongeurs

4 plus un moniteur

ou 2 ou 3 "en autonomie"

c'est à dire veillant les uns sur les autres...

de mon côté pas d'appareil qui va sous l'eau

mais mon polaroid

et une boite d'images rondes et en couleur

tu as vu la première de la serie la dernière fois

voilà la série complète

la série de la semaine
la série de la semaine
la série de la semaine
la série de la semaine
la série de la semaine
la série de la semaine
la série de la semaine

sinon

la course de dimanche a été annulée

parce que la météo n'était pas avec nous

mais ce n'est que partie remise

(1km de nage dans la mer... le but étant de faire 5km, ça s'appelle le défi de Monte Cristo)

Published by mirabelle - dans images
commenter cet article
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 19:48
image du jour #66

sinon quand même l'eau est fraîche

mais c'est chouette

Published by mirabelle
commenter cet article

en passant

merci de votre visite !

sauf mention contraire, le contenu de ce blog, c'est le mien : les textes, les images, les dessins, les photos, tout ça c'est à moi quoi...

pour me contacter : marmirabelle@gmail.com

Rechercher...

Les Pages