Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 21:14

en zonant sur instagram

(ça t'arrive, te perdre sur ton téléphone, parfois?)

en zonant donc

cette image

et ce mot

anachronisme

ça fait comme un déclic

ça résonne

anachronisme

dire "je suis un anachronisme"

presque, je suis un "achronisme"

est-ce que ce mot existe ?

ce serait un peu

ne jamais être de la bonne époque

peu importe l'époque

être vieille déjà jeune

ne plus vieillir ensuite

malgré les rides qui pointent

la peau qui se relâche un peu

garder une âme d'enfant alors que ce n'est plus le moment

parler à un crapaud mort au bord de la route

ne pas avoir l'âge qu'il faut

ne plus avoir l'age et s’en foutre

avoir loupé le train

ne pas s'en trouver mal

anachronisme

sinon

l’amandier va fleurir

trois fleurs

ce sera la première fois

Partager cet article
Repost0
7 février 2021 7 07 /02 /février /2021 20:08

parfois ça sort comme ça

en vrac

en désordre

en petits morceaux

- je pose ça là -

trouver des idées en même temps qu'on débute un projet

essayer de garder en tête l'idée de départ

s'éparpiller quand même un peu

découper des poireaux en chantant très fort

et peut-être un peu faux

"mourir sur scène"

manquer de se couper

être contente et un peu fière

s'être levé samedi et dimanche

faire du yoga de bon matin

savourer le plaisir de faire seule ou avec des êtres chers

finir même pour de faux

un tour du monde à la voile

avoir une discussion sur la typographie

me rappeler en l'écrivant que je trouve joli le mot "lacunaire"

me rendre compte que ça n'a rien à voir

ne pas en tenir compte

se dire qu'on s'en fout du temps qu'il fait

quoi qu'il arrive

passer de bons moments

fêter ça en buvant un gin-schweppes

pépouse

en vrac

sinon, les antilles, t'as été récemment ?

Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 21:30

prendre un gouter dans un parc

tricoter une housse pour la gourde

transporter du café dans le sac à main

boire sur un banc dans une tasse en métal

se retrouver dehors

inventer

se remettre à écrire

envoyer des cartes en papier

rouvrir la boite de pastels

apprendre qu'une piscine est ouverte

retourner nager

recommencer

essayer une nouvelle crème

éplucher des légumes

préparer de la soupe

rentrer tôt

s'adapter

avancer

vivre

inventer

sinon, depuis quand tu n'as pas couru

un sac en plastique au bout d'une ficelle

pour faire un cerf-volant ?

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 22:04

ça s'appelle

maman les ptits bateaux

comme la chanson

c'est une émission le dimanche soir, avant 20h

des enfants posent des questions sur un répondeur

sur n'importe quoi

comme font les enfants

et des spécialistes leur répondent.

ça peut être très inattendu, comme sont les questions des enfants

c'est toujours touchant.

une fois une petite fille demandait "pourquoi parfois on ment ?"

le psy-quelque chose sollicité pour la réponse

avait expliqué qu'on ment pour que l'autre nous aime bien

pour que l'autre ne cesse pas de nous aimer

mais c'est une autre histoire

dimanche dernier,

en voiture

avant le couvre feu

l'émission a commencé comme ça :

Dire merci parait si simple

c'est la première chose qu'on apprend dans une langue étrangère : bonjour et merci

Et pourtant, sans être un monstre, on a vite fait de le zapper, ce "merci".

Pas un livre de développement personnel qui n'a son chapitre sur la gratitude. Comme la respiration. Même si c'est pertinent, ça finit par être agaçant : "pensez à l'air qui sort et rentre dans votre corps, dans vos poumons, et dites merci".

Merci pour le ciel

Merci pour la Terre

Merci pour le savon

Merci pour les rotules de mes genoux.

Merci pour les poignées de porte...

Encore une fois, même si c'est juste, ce qui est excessif est stupide, mais tout ce qui est insuffisant ou, pire, oublié, est dommage.

On oublie que ce qui nous tombe tout cuit dans la bouche a été cuit par quelqu'un. Quelqu'un qui l'a fait de tout son cœur et qui mérite un "merci".

On s’aperçoit que quelque chose n'est pas un dû quand on ne l'a plus.

"j'ai reconnu le bonheur au bruit qu'il a fait en partant", écrivait Jacques Prévert.

Alors oui !

Merci d'avoir deux jambes qui marchent, deux yeux qui voient, un toit sur la tête et deux enfants turbulents.

Merci aussi d'être venu.e me chercher à la gare, merci pour le petit café.

Merci d'avoir passé l'aspirateur

Merci de me tenir la porte.

On dit merci quand quelqu'un fait quelque chose de "juste cool" ou de "merveilleux", qu'il.elle aurait pu ne pas faire.

ces mots m'ont touchés

j'ai réécouté l'émission

j'ai recopié les phrases, sous la dictée

ça faisait une paye de temps que je n'avais plus fait ça, une dictée...

parc de sceaux - hiver 2019

parc de sceaux - hiver 2019

sinon, c'est quoi ta couleur préférée ?

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 19:06

ça a beau être très formel

ça a cette année

je trouve

une saveur particulière

se souhaiter une bonne année 

se souhaiter une bonne santé

demander des nouvelles de la famille

des parents, des enfants, des amis

se soucier de l'autre vraiment

l'année écoulée a été particulière

inattendue pour le moins

incroyable sans doute

impensable

2020 a remis en cause beaucoup de choses

pour tout le monde, pour toi, pour moi

des choses qu'on pensait normales

banales

acquises

habituelles

inamovibles

est venu aussi

le temps de s'adapter

mettre des masques

être créatifs

rebondir

prendre soin de soi

réfléchir à ce qui compte

à celles qui comptent

à ceux qui comptent

prendre soin de l'autre

apprendre de nouveau

profiter vraiment

ne plus remettre à demain

j'ai appris ça

encore plus

faire les choses quand j'y pense

ne pas me dire que je pourrai toujours "après"

même si "après" c'est seulement "demain"

même si "après" on pense que c'est "tout à l'heure"

prendre des nouvelles

me faire un thé

passer un coup de fil

remercier

prendre un gouter dans un parc

dire ce que je pense

écouter

apprécier la compagnie quand j'en ai 

choisir la compagnie que je souhaite

inventer d'autres manières de faire

mesurer ma chance

avancer

toujours

toi qui passes là

peut-être qu'on se connait

peut-être de longue date

peut-être de loin

peut-être qu'on se connait pas cœur

peut-être qu'on se cherche encore

ou peut-être pas

peut-être même que tu ne m'aimes pas

(comme a dit une de mes connaissances,

"tu y perds beaucoup",

mais chacun fait comme il veut)

toi qui passes là

je te souhaite

pour de vrai

une année 2021

riche, c'est à dire qui enrichit

créative, c'est à dire avec de la beauté dedans

pétillante, c'est à dire avec des fous rires partagés

positive, c'est à dire avec tout ce qui te fait sourire

présenter ses vœux

sinon, autre chose ?

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2020 4 17 /12 /décembre /2020 21:14

il y a cette photo

un buste d'enfant émergeant des épis de blés

blond comme eux

souriant

sur cette photo je t'ai vu toi

et l'ainé de tes enfants

un air de famille

on pourrait la refaire cette image

il ne faut pas qu'on tarde trop

l'été prochain

y penser peut être

sans doute il faut qu'il se recule un peu dans les épis

sans doute il faut se mettre presque au ras du sol

pour avoir cet effet là

un enfant jusqu’à mi torse dans les blés

on a fêté hier tes 40 ans

ça ne nous rajeunit pas

ce n'est pas grave de ne pas rajeunir

l'essentiel c'est d'avancer

je crois

de grandir

ensemble

de se nourirtout ça

des fous rires

des soirées à discuter

de la famille qu'on crée

de la famille qui nous fait grandir

qui grandit avec nous

vacances - été

vacances - été

sinon j'espère que tu te portes bien, malgré tout

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 16:50

dimanche

un peu avant midi

fin de matinée

j'ai appelé mamie Geneviève

c'est Brigitte qui a décroché

elle est avec Mamie depuis quelques temps

elle m'a passé Mamie

on a causé de choses et d'autres

on a parlé du temps qu'il fait

du temps qui reste

on a parlé broderie et tricot

de ces gestes qu'elle retrouve

même si plus lents

on a parlé jardin

on a parlé d'un anniversaire qui arrive

et qu'elle essayera d'y songer

on a parlé de se revoir en janvier

on a parlé un bon quart d'heure

on a raccroché en s'embrassant fort

jusque récemment tout ça était comme acquis

tout ça était normal

jusqu'à ce coup de fil

"Geneviève est hospitalisée"

elle a dit comme ça, Maman

ça a basculé

comme si c'était une surprise

c'était une surprise

on avait beau dire

on avait beau faire

on savait bien

que quatre-vingt quinze ans

c'est pas tout à fait comme vingt ans

on le savait bien

on le savait bien

on ne savait rien

on savait dans nos caboches

que tout ça c'était une chance

on savait parce que tout le monde le sait

c'est une chance de vivre âgé et en bonne santé

et quatre-vingt quinze ans, oui, c'est âgé

demande autour de toi

tout le monde te le dira : c'est âgé

ça nous semblait normal

ça nous semblait pouvoir durer toujours

on ne mesurait pas avec nos tripes

ce que ça pouvait vouloir dire

on ne comprenait pas avec le cœur

ce que ça valait

ce que ça vaut

la vie

ma grand-mère

ce midi en raccrochant

je me suis dit que j'espérais la revoir en janvier

pour la première fois

j'ai su pour de vrai

j'ai su avec mon cœur

que peut être

que sans doute

il n'y en aurait plus beaucoup,

des repas,

des coups de fils

des tartes aux cerises

des confitures

des allers et retours à la boite à livres

des souvenirs de genoux écorchés dans la cour

de cabanes dans les ballots de paille

de faire pousser des haricots

et j'ai senti encore

combien c'est précieux tout ça

je savoure aujourd'hui

ces souvenirs que je peux créer encore

toujours un peu les mêmes

les souvenirs de cette maison

cette cheminée

ce silo à grain

cette grange

ce noisetier

ce potager

ces clapiers à lapins aujourd'hui vides

ce poulailler sans grillage et sans poules

je me souviens de tout ça

c'est mon enfance

c'est une partie de moi

on a parlé aussi de l'hellébore à deux balles, de plus en plus belle chaque année

on a parlé aussi de l'hellébore à deux balles, de plus en plus belle chaque année

sinon j'ai trouvé que ça avance pas mal les travaux du métro en bas de chez moi

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 12:16

on en parlais il y a peu

j'ai entendu aussi une émission où il en était question

la découverte de nouveaux éléments

la découverte de l'atome

c'est pas si loin quand on y pense

tout ce qu'on nous apprend comme évident

"rien ne se perd rien ne se crée..."

c'est finalement assez récent

savoir ce qui est un élément et ce qui ne l'est pas

ce qui est pur et ce qui est un mélange

ce qui peut être séparé et ce qui ne le peut plus

c’était à la fin du dix-neuvième siècle

mes arrière-arrière-grands parents vivaient à ce moment là

ce n'est pas si loin

les grands-parents de mes grands-parents

ce sont des gens que des gens qui vivent encore ont surement vu

c'était il y a quand même pas si longtemps

à l'échelle du temps

je demanderai à Mamie si elle se souvient de ses grands parents

je lui demanderai si elle a des souvenirs de choses drôles

ou de choses qu'elle avait trouvées incroyables

comme peut être

cette histoire d'untel qui faisait pousser des harengs

cette histoire que je tiens de mon père

comme peut être ramasser les foins en bottes

et les empiler dans la remorque du tracteur

ce souvenir qui est le mien

or (Au)

or (Au)

sinon, ça va, toi ?

(ça me fait plaisir de te revoir, ça me fait plaisir de recevoir de tes nouvelles aussi)

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2020 7 06 /12 /décembre /2020 16:25

tu connais ?

c'est un médecin

un neurologue

et aussi un écrivain

j'ai découvert ses écrits et son travail

en écoutant

il y a des années et pendant des années

l'émission "sur les épaules de darwin"

une émission de vulgarisation scientifique

je crois qu'on dit comme ça

une émission de découvertes

de savants

de recherches

où on cite des revues de dimension internationale

Nature (neille-tcheure)

Science (sailleunce)

+ one (pleusse ouonne)

une émission que j'ai podcastée

que j'écoute

que j'adore

il y est aussi question de littérature

d'histoires

de vie quoi...

sans compter sur la voix du conteur...

c'est là donc que j'ai entendu

pour la première fois

le nom d'Oliver Sacks

puis j'ai lu des livres

pas tous

mais quelques uns, ceux que je peux comprendre

c'est fascinant, le fonctionnement du cerveau

ce qu'on en sait

l'immensité de ce qu'on ignore encore

et la façon dont cet homme le raconte

la façon à la fois sensible et lointaine avec laquelle il raconte

lointaine car sans jugement

sans morale, c'est à dire sans faire la morale

il raconte des choses incroyables

l'homme qui prenait sa femme pour un chapeau

la dame aveugle qui ne savait rien faire de ses mains

il raconte aussi parfois ses souvenirs

il raconte sa passion pour la classification des éléments

j'ai relu récemment un de ces courts récits

il en parle

de la classification des éléments

de son attrait pour ce tableau

de ses amis qui lui offraient pour son anniversaire

un échantillon de l'élément de masse molaire correspondant

(je pensais pas un jour causer ici de masse molaire)

je me suis rendu compte

que je suis née le jour de l'oxygène, l'année de l'or

j'ai trouvé ça assez chic

même si le mercure ne me déplait pas

pas plus que le plomb

(si tu regardes, tu verras, ils sont pas loin)

(je te souhaite d'avoir des amies aussi chouettes que les miennes)

(je te souhaite d'avoir des amies aussi chouettes que les miennes)

sinon, chez toi aussi les feuilles ont presque fini de tomber ?

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2020 3 02 /12 /décembre /2020 11:47

il y a celui qui est toujours là

celle qui m'envoie des fleurs parce qu'on en a causé une heure plus tôt au téléphone

celui qui appelle pour prendre des nouvelles

celle qui appelle pour annoncer de bonnes nouvelles

celle encore qui partage des nouvelles de sa santé

celle qu'on n'avait pas entendue depuis plusieurs années

qu'on retrouve comme si c'était hier

celle qui a des projets jusqu'en 2022

celui qui donne aussi des nouvelles des enfants

celle qui est enfin rentrée chez elle et qui est contente

celui qui avance vachement bien à virtual regatta

celle qui est au rendez-vous quasi tous les jours sur instagramme

celles qui sont au yoga à la même heure que moi

tu te reconnaitras peut être...

ta présence est précieuse

elle est un soutien

je me rends comte de ça

on partage des trucs 

même à distance

même si ça manque souvent de contact humain

de peau

de chaleur

de se prendre dans les bras

ça reviendra

on sera là

en attendant

on est là

 

Partager cet article
Repost0

en passant

merci de votre visite !

sauf mention contraire, le contenu de ce blog, c'est le mien : les textes, les images, les dessins, les photos, tout ça c'est à moi quoi...

pour me contacter : marmirabelle@gmail.com

Rechercher...

Les Pages